Home » Infos » Attentats de paris

Attentats de paris

Rue Oberkampf, près du Bataclan, le 14 novembre.

Si les attentats du 13 novembre nous ont si durement atteints, ce n’est pas seulement en raison du nombre impressionnant de victimes, tuées ou blessées. Ce n’est pas non plus le caractère horriblement banal du cadre de cette violence aveugle.

Bien sûr, tout cela terrifie mais demeure dans la triste logique de la violence collective de type terroriste. Le terrorisme d’inspiration révolutionnaire dans les années 1970 ou les attentats ethno-nationalistes qui touchèrent l’Espagne et la Grande-Bretagne ont également semé la mort de façon massive et indiscriminée. Il en va de même de la vague terroriste islamo-nationaliste venue du Hamas palestinien ou du Hezbollah libanais.

A chaque fois, la violence développée était massive, au cœur de la vie sociale et surtout orientée vers un objectif politique et, oserait-on écrire, potentiellement réaliste : faire fuir « l’occupant colonial », renverser « l’Etat bourgeois », libérer « des patriotes emprisonnés », etc. La violence est terrible ; elle n’en demeure pas moins politique, c’est-à-dire lisible et dialogique.

Apparente absurdité

Rien de tel ce vendredi à Paris. Soulignons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *